Le gaz vert : c’est quoi ?

Le gaz vert est le nom donné au biométhane lorsqu’il est utilisé comme source d’énergie. C’est un gaz ayant des propriétés similaires au gaz naturel mais qui est obtenu via la décomposition de déchets et avec un impact bien moindre sur l’environnement par son aspect local et renouvelable.

Le gaz vert, une énergie renouvelable

Contrairement au gaz naturel qui est obtenu via son extraction dans le sol, le gaz vert est lui obtenu grâce à un procédé appelé la « digestion anaérobie ». Le plus souvent il s’agit de déchets qui sont placés dans des méthaniseurs où des bactéries les décomposent pour produire du biométhane.

Le gaz ainsi obtenu peut être utilisé tel quel pour produire de la chaleur ou bien purifié pour être injecté dans le réseau de gaz. Vous pouvez en savoir plus sur la fabrication du gaz vert grâce au biométhane en consultant notre article sur le sujet.

Les utilisations du biogaz

Le gaz vert peut être fabriqué à partir de nombreuses sources de déchets. Que ce soit des déchets agricoles, industriels ou alimentaires. Cela permet de donner une seconde vie aux déchets et fait du gaz vert une source d’énergie renouvelable et non fossile.

Le biogaz produit par le procédé de méthanisation peut être utilisé pour la production d’électricité ou de chaleur. Le procédé de cogénération pouvant être utilisé pour produire ces deux énergies simultanément.

Une nouvelle technologie est actuellement en cours de test pour être utilisée comme source de stockage de l’énergie produite par des éoliennes. Il est également possible d’utiliser le biogaz comme carburant écologique. Evidemment le biométhane peut être traité et épuré pour être injecté dans le réseau de biogaz. Le biogaz a de nombreuses utilisations que vous pouvez découvrir plus en détails ici.

Ne pas confondre le gaz vert et le gaz compensé carbone

Aujourd’hui quand on parle de gaz vert il peut aussi parfois être fait référence au gaz compensé carbone. Il s’agit en réalité d’une offre de gaz naturel proposé par un fournisseur qui achète en compensation des crédits carbones.

Ce procédé est davantage utilisé pour justifier l’utilisation d’énergies émettrices en carbone plutôt que pour réduire leurs effets sur la planète. En effet, il suffit d’acheter des crédits carbones produits dans un autre pays pour continuer d’émettre du carbone en France.

La transition énergétique grâce au gaz vert

La filière du biogaz est encore naissante en France avec moins d’une centaine de centrales de méthanisation injectant le gaz dans le réseau national GRDF. Les coûts sont toujours relativement élevés pour produire du biogaz mais il s’agit d’un élément concret pour atteindre les objectifs de transition énergétique fixés par le gouvernement français et l’Europe.

Si le gaz vert est issu du biométhane qui est une forme de biogaz il ne faut pas le confondre avec la biomasse qui est l’énergie issue de la combustion du bois. Les offres de gaz verts commencent à être de plus en plus visibles sur le marché de l’énergie français et il convient donc de ne pas confondre les deux.

Si la production de gaz vert en France reste encore assez faible, l’évolution de la filière est rapide et tend à augmenter pour atteindre les objectifs de la politique de transition énergétique du pays.